BAM ©Région Poitou-Charentes / Françoise Roch
BAM ©Région Poitou-Charentes / Françoise Roch
BAM ©Région Poitou-Charentes / Françoise Roch
BAM ©Région Poitou-Charentes / Françoise Roch
Un break à Mozart

CCN de La Rochelle / Cie Accrorap
Direction Kader Attou

 

Orchestre des Champs-Elysées en résidence en Poitou-Charentes
Directeur artistique Philippe Herreweghe

 

Un Break à Mozart a été créée à Saint-Jouin-de-Marnes, le 2 août 2014 dans le cadre des Nuits Romanes 2014

 


En tournée en 2016
22 septembre
Arcachon, Théâtre Olympia, Scène Conventionnée, Festival Cadences



Un été 2015 de break à Mozart !

Niort, Nuits Romanes 2015
Lundi 27 juillet à 22h15
Après Saint-Jouin-de-Marnes en Deux-Sèvres le 2 août 2014, Un break à Mozart reviendra dans le cadre des Nuits Romanes 2015, cette fois-ci devant le Donjon à Niort, le 27 juillet.

Le site des Nuits Romanes 2015

 

New-York, Summerstage Festival, Central park
Jeudi 2 juillet à partir de 19h00
Pour une des escales de l’Hermione, frégate de Lafayette reconstruite, aux USA.
Un partenariat avec la Région Poitou-Charentes.

En savoir plus sur l’Hermione
Le Summerstage festival en un clic

 

La Rochelle : Fête de la musique 2015
Dimanche 21 juin au CCN Chapelle Fromentin
15h-18h : répétition publique
19h : représentation exceptionnelle de Un break à Mozart à l’occasion de la Fête de la Musique 2015

 


 

Le projet est né d’un désir partagé : faire dialoguer à partir de la rencontre du Centre Chorégraphique National de La Rochelle et de l’Orchestre des Champs-Elysées, deux univers artistiques fortement marqués, pour écrire à quatre mains une partition originale, entre danse d’aujourd’hui et musique des Lumières.
Aux dix danseurs hip hop réunis par le chorégraphe Kader Attou, directeur du Centre chorégraphique national, répondent sur scène dix instrumentistes de l’Orchestre, tour à tour trio, quatuor ou ensemble de cordes.
Un break à Mozart chemine à travers une œuvre directrice : le Requiem, chef d’œuvre inachevé du compositeur transcrit pour cordes par Lichtenthal dès le début du XIXème siècle.
Dépouillée du texte latin de la messe, cette version instrumentale du Requiem, présentée sous forme d’extraits, forme l’ossature du spectacle.
Elle est le théâtre d’un jeu de résonances musicales et chorégraphiques nourries des univers de deux compagnies, pour une rencontre inédite et prometteuse.

 


 

Direction artistique et chorégraphie : Kader Attou
Interprètes du CCN de La Rochelle / Cie Accrorap : Mickaël Arnaud, Sim’Hamed Benhalima, Bruce Chiefare, Babacar “Bouba” Cissé, Virgile Dagneaux, Erwan Godard, Kevin Mischel, Jackson Ntcham, Artem Orlov, Mehdi Ouachek, Nabil Ouelhadj
Orchestre des Champs-Élysées, Direction Philippe Herreweghe : Bénédicte Trotereau – violon et direction, Jean-Marc Haddad – violon, Philippe Jegoux – violon, Thérèse Kipfer – violon, Clara Lecarme – violon, Brigitte Clément – alto, Lika Laloum – alto, Vincent Malgrange, violoncelle, Harm-Jan Schwitters – violoncelle, Michel Maldonado – contrebasse
Direction technique : Patrick Barbanneau

 



Le programme musical :

W. A. Mozart, Don Giovanni (Transcription pour quatuor par J. Küffner), Ouverture
W. A. Mozart, Quintette à cordes K. 515 en ut M, 3. Andante
W. A. Mozart, Quatuor à cordes K. 421 en ré m , 4. Allegro ma non troppo
W. A. Mozart, Don Giovanni (Transcription pour quatuor par J. Küffner), Acte 2 Finale (à partir de l’Andante – entrée du Commandeur, jusqu’à la mort de Don Giovanni)
W. A. Mozart, Requiem (Transcription pour quatuor par P. Lichtenthal), Introït – Kyrie, Confutatis, Lacrimosa, Agnus Dei

 


 

L’Orchestre  des Champs-Élysées
en résidence en Poitou-Charentes
Directeur artistique : Philippe Herreweghe

L’Orchestre des Champs-Élysées se consacre à l’interprétation, sur instruments d’époque, du répertoire allant de Haydn à Debussy.
Sa création en 1991 est due à l’initiative commune d’Alain Durel, directeur du Théâtre des Champs-Élysées et de Philippe Herreweghe.
L’Orchestre des Champs-Élysées a été plusieurs années en résidence au Théâtre des Champs-Élysées, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et s’est produit dans la plupart des grandes salles de concert comme le Musikverein de Vienne, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Barbican Centre de Londres, les Philharmonies de Munich, de Berlin et de Cologne, l’Alte Oper de Francfort, le Gewandhaus de Leipzig, le Lincoln Center de New York, le Parco della Musica à Rome, les auditoriums de Lucerne et de Dijon…
Il s’est également produit au Japon, en Corée, en Chine et en Australie.
Il est placé sous la direction de Philippe Herreweghe, mais plusieurs chefs ont été invités à le diriger, parmi lesquels Daniel Harding, Christian Zacharias, Louis Langrée, Heinz Holliger, Christophe Coin et René Jacobs.
L’Orchestre des Champs-Élysées développe une relation privilégiée et exclusive avec le Collegium Vocale Gent avec lequel il enregistre les grandes plus grandes œuvres du répertoire.

L’Orchestre des Champs-Élysées, associé au TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers et en résidence en Poitou-Charentes, est subventionné par le ministère de la Culture et de la Communication et par la Région Poitou-Charentes.

www.orchestredeschampselysees.com

 

 

 





Développpement : antichambre