BAM© Darri
BAM© Darri
BAM© Darri
Un break à Mozart 1.1

CCN de La Rochelle / Cie Accrorap
Direction Kader Attou

Orchestre des Champs-Elysées en résidence en Poitou-Charentes
Directeur artistique Philippe Herreweghe

Un break à Mozart 1.1

Pièce pour 11 danseurs et 10 musiciens

Création à La Coursive, Scène Nationale de La Rochelle
Les 2, 3, 4 et 5 novembre 2016

Un break à Mozart 1.1 ne sera pas une simple relecture d’Un break à Mozart mais bien une nouvelle création à part entière de Kader Attou, imaginée et chorégraphiée pour les plateaux de théâtres avec de nouvelles partitions musicales de l’Orchestre des Champs-Élysées et une création lumière de Denis Chapellon.


À propos d’Un break à Mozart prémices de Un break à Mozart 1.1

Le projet est né d’un désir partagé : faire dialoguer à partir de la rencontre du Centre Chorégraphique National de La Rochelle et de l’Orchestre des Champs-Elysées, deux univers artistiques fortement marqués, pour écrire à quatre mains une partition originale, entre danse d’aujourd’hui et musique des Lumières.
Aux onze danseurs hip hop réunis par le chorégraphe Kader Attou, directeur du Centre chorégraphique national, répondent sur scène dix instrumentistes de l’Orchestre, tour à tour trio, quatuor ou ensemble de cordes.
Un break à Mozart chemine à travers une œuvre directrice : le Requiem, chef d’œuvre inachevé du compositeur transcrit pour cordes par Lichtenthal dès le début du XIXème siècle.
Dépouillée du texte latin de la messe, cette version instrumentale du Requiem, présentée sous forme d’extraits, forme l’ossature du spectacle.
Elle est le théâtre d’un jeu de résonances musicales et chorégraphiques nourries des univers de deux compagnies, pour une rencontre inédite et prometteuse.

 

« Faire dialoguer la musique de Mozart et la danse contemporaine hip hop, telle était l’intuition originelle de ce spectacle conçu pour fêter les Nuits Romanes.
Il fallait pour cela imaginer une partition musicale inouïe.
Au fil du travail avec Kader Attou s’est imposée la nécessité de construire une dramaturgie musicale autour de deux chefs d’œuvre traversés par la même force vitale,  Don Giovanni et Requiem, restitués ici dans des transcriptions pour cordes réalisées dès la fin du XVIIIème siècle
Cet imposant dytpique mozartien est fait du même bois, s’ouvre et se referme dans la lumière tragique d’une même tonalité : ré mineur.
La voix humaine, qu’elle soit soliste ou chorale, s’y efface derrière l’instrument, laissant librement la musique s’incarner sur scène dans le miroir de la danse.
Cheminant entre théâtre et musique pure, chaque pièce de Mozart y apparait plus que jamais comme “une musique en soi pour faire danser la vie” (Friedrich Nietzsche).« 
Jean-Louis Gavatorta
Orchestre des Champs Elysées


La presse en parle :

Hip hop et musique classique font merveille
« Un break à Mozart, spectacle de Kader Attou, a comblé son public pour la onzième édition des Nuits romanes.
Entre musique classique et danse contemporaine hip hop, l’ensemble, proposé par Kader Attou, directeur du Centre chorégraphique national de La Rochelle, s’est avéré être une vraie réussite. Avec une dizaine de danseurs de la cie Accrorap du CCN, et autant de musiciens de l’Orchestre des Champs-Elysées, la représentation, déjà proposée l’année dernière à Saint-Jouin-de-Marnes, est d’une grande maîtrise.
Preuve de la cohésion des vingt acteurs, leur rendez-vous niortais n’était pas le premier. Outre la prestation en Pays thouarsais, les artistes sont en effet partis célébrer l’arrivée de l’Hermione à New York, le 2 juillet dernier, à Central Park.
“Là où ça pourrait être démagogique de rassembler hip hop et musique classique pour attirer un public large, on a en fait créé un spectacle d’excellence”, affirmait Pascal Duforestel, conseiller régional, il y a quelques jours. On ne peut que lui donner raison. »
Hugo Puffeney, Le Courrier de l’Ouest – juillet 2015

 

L’œuvre de Mozart revisitée au pied du Donjon
« Rencontre atypique, hier soir, entre les musiques du compositeur autrichien et la danse hip hop, dans le cadre de la Nuit Romane. Une partition impeccable.
“ Longtemps, la météo se sera montrée indécise, hier. Fort heureusement, la pluie ne s’est pas invitée sur la scène installée au pied du donjon, permettant au public nombreux d’apprécier pleinement Un break à Mozart, à la tombée de la nuit, dans le cadre de la Nuit Romane niortaise. Créé l’an passé pour les Nuits Romanes à Saint-Jouin-de-Marnes, le spectacle est une lecture contemporaine de Don Giovanni et du Requiem inachevé du célèbre compositeur autrichien. Une prestation pour le moins originale, associant musique classique du XVIIIe siècle à la danse hip-hop d’aujourd’hui. Sur scène, les mouvements des dix danseurs du Centre chorégraphique national (CCN) de La Rochelle ont répondu aux notes jouées par les dix instrumentistes de l’Orchestre des Champs-Élysées, dans une forme de dialogue artistique inédite. Un spectacle qui brasse subtilement les genres, accessible et captivant ; le public en est sorti conquis. »
La Nouvelle République – juillet 2015

 


Un break à Mozart 1.1

direction artistique et chorégraphie : Kader Attou
interprètes du CCN de La Rochelle / Cie Accrorap : Mickaël Arnaud, Sim’Hamed Benhalima, Bruce Chiefare, Babacar “Bouba” Cissé, Virgile Dagneaux, Erwan Godard, Kevin Mischel, Jackson Ntcham, Artem Orlov, Mehdi Ouachek, Nabil Ouelhadj
Orchestre des Champs-Élysées, Direction Philippe Herreweghe : Bénédicte Trotereau – violon et direction, Clara Lecarme – violon, Philippe Jegoux – violon, Thérèse Kipfer – violon, Ilaria Cusano – violon, Marie Beaudon – alto, Wendy Ruymen – alto, Vincent Malgrange, violoncelle, Harm-Jan Schwitters – violoncelle, Michel Maldonado – contrebasse
création lumière : Denis Chapellon
création des costumes : Josy Lopez

 

production : le CCN de La Rochelle / Cie Accrorap, Direction Kader Attou et l’Orchestre des Champs-Elysées en résidence en Poitou-Charentes, Directeur artistique Philippe Herreweghe
coproduction : La Coursive, Scène Nationale de La Rochelle, Les Gémeaux, Scène Nationale de Sceaux


Premières dates de tournées :

Création les 2, 3, 4 et 5 novembre : La Rochelle, La Coursive, Scène Nationale
6 et 7 décembre : Poitiers, Théâtre Auditorium de Poitiers
18, 19 et 20 mai : Sceaux, Les Gemeaux, Scène Nationale
22 et 23 mai : Châlons-en-Champagne, La Comète, Scène Nationale


Une photo © Darri





Développpement : antichambre