Shake La Rochelle ! Haïkus dansés dans la tour de la Lanterne

Shake La Rochelle !
Haïkus dansés dans la tour de la Lanterne

dimanche 6 novembre, 14h30, 15h30 & 16h30

avec le percutant musicien – compositeur multi-instrumentiste – Julien Michelet en compagnie de Kevin Mischel et Sim’Hamed Benhalima, danseurs du CCN / Cie Accrorap.

en partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux
signature-haute-vect


Pastille 2 : Haïkus dansés dans la tour de la Lanterne
Pastille video comme un bref souvenir filmé, vitaminé et sucré, pour aussi ouvrir sur la suite du Shake La Rochelle !
Une réalisation de Jean-Charles Couty


En savoir plus sur Julien Michelet :
Julien Michelet est un auteur, compositeur, interprète et producteur.
Après des études aux Beaux Arts d’Angoulême, en parallèle de la classe d’électro acoustique d’Elisabeth Sikora au conservatoire, il se forme aux jazz et aux musiques improvisées à l’IIMA (Institut d’Information en Musiques Actuelles de Limoges), sous la direction de Laurent Rousseau. Depuis 2000, il intervient en tant qu’instrumentiste (bassiste/contrebassiste) dans près de 30 formations différentes, en bee bop, manouche, fusion, jazz/rock, funk, rock, chanson, improvisation libre, musique traditionnelle…
Il compose pour ses propres formations GUAK (jazz fusion), GMG (jazz contemporain), Marilyn’s Dressing Room (rock expérimental) ainsi que pour des projets extérieurs qu’il produit et réalise avec d’autres artistes comme le dessinateur- réalisateur François Bertin (pour le film La Vénus de Rabo), le photographe et vidéaste Florent Mulot (installations au BBB de Toulouse), Patrice Thomasse, le Collectif hip hop One K, le chorégraphe Dominique Plas…
En 2008, il écrit, met en scène et joue le spectacle Ptiju Megalo Show. En 2011, il produit une série de 10 émissions de radio pour la station Bram’FM, diffusée sur le réseau Ferarock, mélange d’humour et de funk, le Little Juice Funky Trip. L’année suivante il décline le concept en spectacle, le Little Juice Stupid Mix. Depuis 5 ans il travaille essentiellement pour le théâtre : cie de la Corde Verte, cie des Indiscrets, Le Théâtre en Diagonale…

Un lien vers le FB de Julien Michelet


Le Centre des Monuments Nationaux en bref :
Premier opérateur public, culturel et touristique avec plus de 9,2 millions de visiteurs par an, le Centre des monuments nationaux conserve et ouvre à la visite des monuments d’exception ainsi que leurs parcs et jardins. Ils illustrent, par leur diversité, la richesse du patrimoine français.
S’appuyant sur une politique tarifaire adaptée, le CMN facilite la découverte du patrimoine monumental pour tous les publics. Son fonctionnement repose à 84 % sur ses ressources propres issues notamment de la fréquentation, des librairies-boutiques, des locations d’espaces ou encore du mécénat. Fondé sur un système de péréquation, le Centre des monuments nationaux est un acteur de solidarité patrimoniale. Les monuments bénéficiaires permettent la réalisation d’actions culturelles et scientifiques sur l’ensemble du réseau.

www.monuments-nationaux.fr

La tour de la Lanterne :
Dressées face à l’Atlantique, les trois tours de La Rochelle, tours Saint-Nicolas (XIVe siècle), de la Chaîne (XIVe siècle) et de la Lanterne (XIIe et XVe siècles), de style gothique, sont les vestiges d’un grand programme de fortifications édifié à partir du XIIe siècle par la ville.
Classées monuments historiques depuis 1879, les tours de La Rochelle sont ouvertes au public par le Centre des monuments nationaux et ont accueilli 125 000 visiteurs en 2015.
La tour de la Lanterne, assurait la fonction de phare grâce à sa lanterne de pierre vitrée, et d’amer (point de repère maritime) grâce à la grande flèche qui la coiffe. Elle servit ensuite de prison de la Marine Royale puis prison militaire, et renferme plus de 600 graffiti gravés par des détenus durant trois siècles. Des travaux de préservation de l’édifice ont été entrepris entre 2013 et 2015 concernant la restauration des extérieurs, la restauration des intérieurs de la flèche et la réfection des menuiseries en suivant les dispositions architecturales actuelles issues du XIXe siècle.
Au 5ème niveau de la tour, dans la salle Jehan Mérichon, l’artiste Jean-Pierre Pincemin a conçu, en 1985, une œuvre au sol constituée de béton coloré blanc et noir (bleu) suite à une commande publique de l’État. C’est dans cette salle que sont proposé les Haïkus dansés de Julien Michelet et des deux danseurs du CCN.

www.tours-la-rochelle.fr
www.facebook.com/ToursDeLaRochelle


Tarif unique 5 € – informations / réservations : 05 46 41 17 75

Commentaires

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Centre Chorégraphique National de La Rochelle © 2017 All Rights Reserved

Mentions légales — Développpement : antichambre