Put your heart under your feet…and walk!

de Steven Cohen

mer. 25 novembre à 20h30
représentation
à la chapelle Fromentin

tarifs: à venir
réservation obligatoire :
05 46 00 00 46
>>> les rendez-vous
sont susceptibles
d’être reportés ou annulés
selon les règles sanitaires en vigueur.

Site de la Cie Steven Cohen
Pour en savoir plus

©Pierre Planchenault

Steven Cohen se livre à une bouleversante cérémonie en mémoire de son compagnon danseur, Elu, décédé après vingt ans de vie commune. Un geste cathartique doublé d’une courageuse profession de foi pour l’art comme rituel à la vie.

« Quand j’ai dit à Nomsa, ma nounou-mère adoptive de 96 ans, qu’Elu était mort, et lui ai demandé comment je pourrais continuer ma vie sans lui, elle a dit « Mets ton cœur sous tes pieds… et marche ! ». Elu est sorti des entrailles vénéneuses du patriarcat, aux grandes heures de l’Apartheid, dans une Afrique du Sud raciste et homophobe. Dès l’âge de 5 ans, il a supplié d’étudier la danse classique, et il a été maltraité pour cela. Mais il n’a jamais cessé d’insister, jusqu’à une tentative de suicide à 11 ans. Là seulement ses parents ont accepté, sinon il aurait péri de ne pas danser. Elu a consacré sa vie à cela, à apprendre la danse, puis à traduire de façon inouïe sa connaissance du ballet classique en un vocabulaire contemporain, fragile et robuste comme un fil de toile d’araignée.
Elu et moi nous sommes rencontrés en 1997, nous sommes tombés amoureux et nous avons tout partagé pendant les vingt années qui ont suivi. Nous nous aimions au-delà des mots, nous vivions et travaillions ensemble, en fusion. Nous nous disputions l’un avec l’autre, mais jamais l’un contre l’autre, et étions toujours ensemble contre le monde. Notre arme était notre art.
Attention ! Le couple d’artistes en marge débarque, l’un est mort, l’autre vit pour deux.
Ce travail est l’expression de l’acceptation de mon destin, qui est de ne pas mourir auprès d’Elu, une expérimentation sur la culpabilité du survivant, dans cet effort de garder en vie mon cœur brisé, ainsi qu’un hommage rendu à nos vies précaires mais si richement dansées.
Je laisserai les morts ensevelir les morts et je produirai un art vital, en célébration de notre vie partagée – tantôt avec le vent en poupe, tantôt en rampant sur « le boulevard des rêves brisés » (notre chanson fétiche : Boulevard Of Broken Dreams).
Quoi qu’il nous ait manqué, ce ne fut jamais de foi l’un en l’autre, ni en notre expression artistique. Put your heart under your feet…and walk! est un travail sur la passion sans exigence de compassion, et sur le poids d’un immense vide, porté seul. C’est une œuvre sur l’âme-sœur perdue et sur une sentence indépassable, dans la cellule de « Little Ease* » (* La cellule de Little Ease – dans la tour de Londres est une salle de torture aveugle, trop petite pour se tenir assis, debout ou allongé, un endroit sans repos.). Le dernier vœux que m’a exprimé Elu sur son lit de mort fut « Je veux être avec toi pour toujours ». Il en sera ainsi. « Je t’aimerais toujours Elu, tu es enterré en moi, je suis ta tombe. Et “pour toujours” est bien plus court que nous le pensions ! » »
Steven Cohen

Spectacle créé le 24 juin 2017 au Centre Dramatique National de Montpellier dans le cadre du festival Montpellier Danse.

Chorégraphie, scénographie, costumes et interprétation : Steven Cohen
Lumières : Yvan Labasse
Vidéos : Richard Muller & SHU
Régie Vidéo : Baptiste Evrard
Regard extérieur : Catherine Cossa
Management : Samuel Mateu

Production : Cie Steven Cohen
Coproductions : humain Trop humain – Centre Dramatique National (Montpellier) / Montpellier Danse / Dance Umbrella (Johannesburg) / avec l’aide à la création de la DRAC Nouvelle-Aquitaine