Master Classe Thô Anothaï au CCN

Master Classe Thô Anothaï au CCN

Samedi 14 mai de 11h à 13h & de 14h à 17h

Tarif unique : 30 €
Renseignements / inscriptions au CCN au 05 46 41 17 75 ou par mail : projetculturel@ccnlarochelle.com


Un programme ouvert à tous – à partir de 15 ans, à la rencontre de danseurs et chorégraphes.
Venez à la Chapelle Fromentin, le samedi 14 mai, au plus près de la danse, découvrir l’univers chorégraphique de Thô Anothaï durant cinq heures de pratique, échanges et vidéos.


Thô Anothaï / Cie Anothaï
Thô Anothaï
Né au Laos en 1980, Thô Anothaï débute la danse à l’âge de 13 ans à Bonneville (Haute-Savoie).
Danseur passionné et autodidacte, il se lance d’abord dans les battles en France puis à l’étranger.
En 2000, il est repéré par la cie Alexandra N’Possee, qui l’engage comme danseur – interprète sur plusieurs créations : Traces en 2000, Kiteb en 2001, Azimut en 2002, Né pour l’autre en 2003).
C’est à cette époque qu’il commence à donner des cours de danse et stages afin de pouvoir transmettre et partager sa passion dans la région Rhône-Alpes (École de danse de Genève, École de danse de Cluses, Conservatoire d’Annecy…).
Toujours aussi avide d’apprendre, il participe à de nombreux stages avec des pionniers de la danse hip hop tel que Storm, Popping Pete, Joseph Go, et se forme aux côtés de Thierry Verger et Ira Kodiche en jazz.
En 2004, il rejoint Kader Attou et la cie Accrorap pour Les corps étrangers puis Petites histoires.com.
Il voyage alors à travers le monde, s’enrichissant ainsi des autres danses et cultures pour progresser dans sa danse et développer sa vision chorégraphique.
En 2007, Thô Anothaï décide de créer sa compagnie : Anothaï – signifiant “levér de soleil” en Thaïlandais – afin de pouvoir mettre en scène son univers artistique.

La cie Anothaï
À partir de 2009, Thô Anothaï développe ses propres créations,toutes inspirées de sa philosophie de vie, de ses voyages et rencontres qui l’ont poussé à s’intéresser à l’humanité et à ces souffrances.
Après le solo Nuage en 2012, il collabore avec le danseur – chorégraphe japonais, Ikko Suzuki pour Ikoto – place to be.
Avec sa troisième création Ô, pièce pour trois interprètes, un musicien et une chanteuse japonaise, Thô Anothaï revient sur la beauté de l’eau, à la fois violente et poétique.


Notez-bien : du 19 au 29 juillet 2016, Thô Anothaï sera en résidence au CCN pour Volt sa prochaine création pour 6 danseurs et 2 musiciens

Le site de la compagnie : www.anothai.fr

Commentaires

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Centre Chorégraphique National de La Rochelle © 2017 All Rights Reserved

Mentions légales — Développpement : antichambre