Cie Sébastien Perrault

Nekyia

Cie Sébastien Perrault
Cie Sébastien Perrault

« Ma vie, c’est l’histoire d’un inconscient qui a accompli sa propre réalisation. »

Carl Gustav Jung

 

« Les rares moments de liberté sont ceux durant lesquels l’inconscient se fait conscient et le conscient néant (ou verger fou). »

René Char

 

« Nekyia est un voyage onirique, une déambulation se situant au cœur d’une dialectique entre le Moi et l’Inconscient. C’est une plongée dans les abîmes de la psyché, et plus particulièrement, une « descente » dans le monde des images de l’inconscient ; relatif à la pensée de Carl Gustav Jung.

Dans cette création, j’aspire à mettre en forme cette dialectique métaphysique, et surtout, donner corps à cette partie mystérieuse de l’individu qu’est l’Inconscient. C’est à dire, outrepasser la Persona et ouvrir la porte qui se dresse entre le Moi et l’Inconscient, puis pénétrer en ce lieu inconnu où se dissimule l’antre de la personnalité.

Il s’agit donc ici de rendre palpable ou d’effleurer des sensations indicibles véhiculées par cette instance de la psyché qui n’est pas un poids mort mais qui possède bien une dimension vitale et une dynamique propre et autonome en constante évolution. Car de même que physiquement l’énergie se matérialise, je souhaite mettre en mouvement cette force d’âme.

Mon envie est de retranscrire par le corps l’énergie psychique de cette instance qui se révèle et se manifeste à la conscience au moyen d’un langage symbolique, parfois sous forme d’images ineffables. Cela passera notamment par la confrontation avec une pluralité d’entités qui animent ce lieu, telle que : la Shadow, l’Anima/Animus…

C’est à travers un univers onirique que je désire mettre en œuvre l’exploration de cet espace occulté de la psyché. Les deux étant très intimement liés ; l’un se dévoile au sein de l’autre. Le Rêve est la voie principale pour accéder au royaume de l’Inconscient.

Le dessein étant de démontrer une sorte de processus, de quête intérieur, pour un retour à l’être primitif, au sens originel ; un retour à l’essence de l’âme. Notre véritable nature ne repose-t-elle pas dans le monde des images de notre inconscient ? Et, libérer les forces de l’inconscient par l’expression onirique afin d’atteindre la plénitude de l’être. »

Sébastien Perrault

Sébastien Perrault, chorégraphe – interprète

Sébastien Perrault, commence sa formation de danseur au Conservatoire d’Angers. En 2000, il intègre le Jeune Ballet International de Cannes Rosella Higthower.

Il est engagé, deux ans à partir de 2001, au Ballet Junior de Genève et danse Mozart à 2 et Gnossiennes de Thierry Malandain, First Impression de Ruth Barnes, Douce Amère de Kirsten Debrock et Sean Wodd, Rôles Titres de Pascal Gravat et Prisca Harch. En 2002, il crée son premier duo L’Afange lors d’une carte blanche donnée aux danseurs du BJ.

En 2004, il participe à la tournée Française du Jeune Ballet du Québec et danse les chorégraphies d’Hélène Blackburn Etudes sur quelques caprices et de Christophe Garcia Lo Sposalizio. Il danse également auprès d’Esther Aumatell pour Flowers of Romance.

De 2005 à 2008, il est interprète au sein de la Pietragalla Compagnie pour la création Conditions Humaines (2006). Cette collaboration se poursuit pour Sade ou le théâtre des fous (2007), Marco Polo, le voyage imaginaire (2008). Il effectue une reprise de rôle au Ballet Actuel pour la pièce Trans#lucide de Nathalie Bard. Il intègre en 2009, la cie CFB 451 pour la création Résistance au droit. Il danse pour Blanca Li dans Le Jardin des délices lors du Festival Montpellier Danse 09. Entre 2010 et 2011, il danse au sein du projet On Air, avec le groupe post-rock Guns of Brixton, pour la cie Shayela et avec la cie Thomas Duchâtelet dans Demain j’ai rencontré et A demain (création Franco-Japonaise, à Kobe). En 2011, il débute sa collaboration avec Aurélien Kairo, chorégraphe de la cie De Fakto, comme assistant à la chorégraphie du solo N.

En 2012, il intègre la cie Olivier Dubois pour la création Tragédie au Festival d’Avignon. Il est interprète dans Rois de Gilles Baron, Festival d’Arcachon 2013.

Parallèlement à sa carrière d’interprète il fonde, en 2004, la cie Sébastien Perrault et présente Né(e)(s) hermaphrodite(s). Par la suite, il créa respectivement : L’Ardent (2004),  La dépouille de Narcisse (2005) – accueillit en résidence d’artiste à Saint-Florent-Le-Vieil,  Felles (2007) – créée au Théâtre de Cholet. Et en 2010, il signe et interprète Caïn – Festival Le Temps d’aimer de Biarritz.

Il collabora aussi avec le CRD du Choletais et créa deux pièces pour les élèves du cycle supérieur, Soeurs (2005),  Au delà du crépuscule (2006).

Chorégraphie et interprétation : Sébastien Perrault

Création lumière : Eric Valentin

Créateur costumes : en cours

Réalisateur vidéo : David Perrault

Arrangement musical et scénographie : Sébastien Perrault

 

Co-production : la cie Sébastien Perrault / Association GCC, le CCN de La Rochelle, le CCN de Roubaix Nord-Pas-de-Calais, le CCN de Mulhouse / Ballet National du Rhin.

 

En partenariat avec le Festival Temps d’Aimer 2014 – Biarritz, L’Etoile du Nord dans le cadre d’Open Space, les Petites Scènes Ouvertes, le  KLAP Marseille, les Journées Danse Dense, la Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre et le Centquatre – Paris.

 

La cie Sébastien Perrault a bénéficié de la mise à disposition des studios CND Pantin.

 

www.ciesebastienperrault.com

En résidence du 1er au 8 mars 2014



 

Commentaires

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Centre Chorégraphique National de La Rochelle © 2017 All Rights Reserved

Mentions légales — Développpement : antichambre