Le projet

Le Centre Chorégraphique National de La Rochelle fait partie d’une constellation de dix-neuf centres chorégraphiques implantés sur le territoire français, outils d’une politique culturelle audacieuse initiée par le Ministère de la Culture et par les collectivités territoriales il y a plus de 30 ans.
Premier chorégraphe hip hop nommé à la tête d’une institution culturelle, Kader Attou prend la direction du Centre Chorégraphique National de La Rochelle en 2009. Son projet artistique et culturel fait la part belle à la culture hip hop, à son développement et à sa démocratisation sur un rayonnement régional, mais aussi national et international.

Un lieu de création
Implanté au cœur de la ville rochelaise dans la chapelle Fromentin, trésor patrimonial édifié au XVIIe siècle, le CCN de La Rochelle porte les œuvres chorégraphiques de l’artiste Kader Attou et de sa compagnie Accrorap. Ce centre d’exploration artistique encourage le renouvellement des formes chorégraphiques en favorisant particulièrement l’émergence et l’expérimentation. Tout au long de l’année, ses portes s’ouvrent aux compagnies et aux artistes indépendants pour les accompagner dans leurs démarches de création et de diffusion. Véritable laboratoire, en perpétuelle ébullition, il est le lieu de rencontres, de croisements d’esthétiques multiples. À l’instar des créations de Kader Attou, la diversité, l’excellence et l’ouverture sur le monde sont les grandes lignes directrices de ce projet ambitieux.

Un lieu de diffusion
Le CCN de La Rochelle donne à voir et à entendre la diversité des écritures chorégraphiques. Chaque saison bat au rythme d’une programmation exaltante.
Les sorties de résidence, étapes structurantes de futures créations, lèvent le voile sur le processus de travail des artistes. La curiosité et l’émotion sont au cœur des temps d’échanges proposés entre les équipes artistiques et le public et donnent lieu à des expériences uniques.

Depuis 2016, Le CCN de La Rochelle présente un temps fort dédié à la danse hip hop, c’est le Shake festival. Un rendez-vous annuel imaginé et construit avec la complicité de structures et d’acteurs du territoire (La Coursive – scène nationale de La Rochelle, La Sirène – espace de musiques actuelles de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, le CNAREP – centre national des arts de la rue, Les Monuments Nationaux, l’Agora de Saint-Xandre, le Carré Amelot, l’Université de La Rochelle, La Manufacture CDCN Bordeaux-La Rochelle, les Médiathèques…). Ensemble, nous accueillons plus d’une vingtaine de compagnies nationales ou internationales, d’artistes emblématiques et émergents. Aventure humaine palpitante, cet événement intergénérationnel et nomade rassemble plus de 8000 festivaliers à chaque édition.
En parallèle, le CCN de La Rochelle programme à la faveur de l’automne et de l’hiver des spectacles ; il accueille au printemps des événements rochelais (le festival les étudiants à l’affiche, le festival Zéro 1 – arts et cultures numériques…)…

Un lieu de pratique et de transmission
Le partage et la transmission sont des constituants de la danse hip hop. Le CCN de La Rochelle encourage la curiosité, l’expression et l’esprit critique ; favorise l’éducation et la pratique artistique auprès de tous. Trainings hebdomadaires, master classes, stages, formations, ateliers de découverte, Lundi’Cap sont organisés tout au long de la saison.
Des actions de sensibilisation plus spécifiques auprès de collèges, de lycées, d’hôpitaux, de centres sociaux veillent au croisement des publics. La formation des danseurs est prise en compte dans le cadre de partenariats avec des établissements dédiés à l’enseignement spécialisé, à la formation supérieure et à la formation continue en danse. Toutes ces actions font de cette chapelle un lieu d’émerveillement et de rencontres pour amateurs et professionnels.
Parce que la culture doit être accessible à tous, le CCN a lancé en 2019 une politique en faveur de l’accessibilité et a obtenu le label « Tous concernés, tous mobilisés ». Le CCN propose des représentations en audiodescription pour les personnes déficientes visuelles et un équipement d’amplification sonore pour les personnes malentendantes. Des travaux de mise en accessibilité du parvis de La chapelle Fromentin ont été réalisés.

Un pôle recherche
La singularité du CCN de La Rochelle réside dans son pôle recherche. Terrain d’expérimentation fertile, il nourrit une réflexion sur la pratique de la danse hip hop, il met en lumière la parole des artistes et pousse à l’émancipation de nos pensées en confrontant les différents regards portés sur le monde et sur sa complexité. Tables rondes ou rendez-vous thématiques sont initiés chaque année, moments de convivialité ouverts à tous ils sont l’occasion d’échanger, d’expérimenter, de comprendre et de mettre en partage les sensibilités citoyennes. Mais ce pôle vit aussi au quotidien grâce à un espace, situé dans la tour nord, qui lui est entièrement dédié. En accès libre, ce lieu de ressources met à disposition de tous un fonds documentaire, des ouvrages, des articles et des vidéos…

l’historique

Les directions du CCN
1974-1985 : Expérience pionnière du Théâtre du Silence dirigé par Jacques Garnier et Brigitte Lefèvre, labellisé Centre chorégraphique de Poitou-Charentes en 1984.
1986-2008 : Régine Chopinot succède à Brigitte Lefèvre.
Septembre 2008 : Kader Attou est nommé directeur du CCN pour une prise de fonction en janvier 2009

Le CCN et la Chapelle Fromentin en quelques dates
1631 : construction de la Chapelle par les Jésuites qui dirigeaient le collège situé sur l’emplacement de l’ancien couvent des Cordeliers.
À partir de 1974 : la Chapelle connaît plusieurs utilisations : lieux d’exposition, salle de cours pour la faculté de Droit, salle de spectacles.
1994 : signature de l’arrêté de désaffectation en janvier. Ouverture le 22 août 1994, mise à disposition de la Chapelle Fromentin – baptisé alors Studio Fromentin, au Ballet Atlantique – Régine Chopinot qui se voit offrir un nouvel espace de travail, de réflexion et de recherche.
Septembre 2008 : succédant à Régine Chopinot  Kader Attou devient le premier chorégraphe en danse hip hop directeur d’un centre chorégraphique national. Ce sera celui de La Rochelle.
Septembre 2011 : une tribune télescopique accueille maintenant confortablement les spectateurs
Janvier 2013 : création de The Roots à La Coursive Scène Nationale de La Rochelle après plusieurs temps de répétitions au CCN Chapelle Fromentin.
Juin 2014 : Kader Attou débute les répétitions d’OPUS 14 qui verra le jour en septembre 2014 lors de la Biennale de la danse de Lyon.
Juin 2015 : présentation à la Chapelle Fromentin – lors de la Fête de la musique – de Un break à Mozart en collaboration l’Orchestre des Champs-Elysées qui deviendra ensuite Un break à Mozart 1.1.
Novembre 2016 : première édition du Shake La Rochelle, hip hop festival initiée par le CCN de La Rochelle, La Coursive Scène Nationale et La Sirène Espace de musiques actuelles de la CDA de La Rochelle, partenaires
complices de longue date.
Juin-juillet 2017 : premières répétitions d’Allegria, création 2017 de Kader Attou, en premières en novembre 17 à La Coursive lors de la seconde édition du Shake La Rochelle, hip hop festival (…)