Rodrigue Ousmane en résidence pour Timothée, ou l’histoire d’un enfant soldat

Cie Nag’Doro – Rodrigue Ousmane / Timothée, ou l’histoire d’un enfant soldat

En partenariat avec le Centre Intermondes de La Rochelle & le projet Bizarre! de Vénissieux

En résidence du mardi 16 au vendredi 26 février 2016

Sortie de résidence, jeudi 25 février à 18h30


Rodrigue Ousmane, chorégraphe engagé, s’attaque à un sujet brutal et personnel : l’histoire de l’enfant Timothée, qui un jour d’école se fait kidnapper pour devenir enfant soldat. Par le biais de sa chorégraphie qui mêlera la danse, le chant, la narration, Rodrigue Ousmane veut dénoncer ces actes violents et le désarroi dans lequel se retrouve ces enfants après avoir subi de tels sévices…


Le projet
Cette pièce a vu le jour au Tchad, après les événements de 2008 – la guerre civile tchadienne –  qui ont particulièrement touché Rodrigue Ousmane. La mort violente de Timothée son voisin simplet confondu avec un enfant-soldat et la rencontre ensuite, d’un autre Timothée, ancien enfant-soldat, ont suscité le besoin de raconter. Comment ne pas dénoncer ces actes violents et le désarroi dans lequel se trouvent ces enfants après avoir subi de telles violences ?
Rodrigue Ousmane, engagé depuis toujours dans l’écriture de ses créations, ne pouvait pas laisser ce sujet à l’abandon.
Dans Timothée, ou l’histoire d’un enfant soldat, son nouveau solo, Rodrigue Ousmane mêle la danse, le chant, la narration, pour peindre une histoire au plus proche de la réalité. Comme à son habitude, il souhaite avant tout que son interprétation soit un livre qu’on ouvre, un film qu’on regarde, un documentaire où le sujet est accessible et compréhensible pour tous. Il prend soin avec l’écriture contemporaine de donner aussi la possibilité au public d’avoir sa propre lecture.


Rodrigue Ousmane
Rodrigue Ousmane est né à N’Djamena au Tchad en 1985. Titulaire d’un baccalauréat scientifique, il se lance dans la chorégraphie.
Il fonde, au Tchad, sa compagnie de danse hip hop : Nag’doro, sans se détourner de la danse traditionnelle tchadienne qui le nourrit tout autant. En 2005, lors de N’Djam Hip Hop, premier festival hip hop de N’Djamena, Rodrigue Ousmane rencontre Farid Berki, directeur artistique de la cie Melting Spot. Cette rencontre va donner une nouvelle impulsion à son travail chorégraphique et débouchera sur une collaboration artistique avec la cie Melting Spot.
De ces échanges entre Lille et N’Djaména, naquit Deng Deng (2008), pièce de Farid Berki dans laquelle danse Rodrigue Ousmane. Leda, son premier solo, créé en 2010 au CCN de La Rochelle, lui permet cette année-là de devenir lauréat d’ »un Visa pour la création » de Culturesfrance. En 2012, il obtient le premier prix de chorégraphie au Festival de Solo-Danse-Théâtre de Stuttgart en Allemagne et est élu l’année suivante, artiste de l’année 2013 dans son pays, le Tchad.
Parallèlement, il poursuit ardemment sa formation en danse contemporaine et suit des modules au sein de l’Université Nomade du hip hop au CCN de Roubaix-Carolyn Carlson pilotée par Farid Berki. Rodrigue Ousmane vit entre la France et le Tchad où il forme le hip hop de demain et où il puise l’essence de ses créations, constat en mouvements d’une Afrique en perpétuelle mutation.


La compagnie Nag’Doro a été créé en 2005 à N’Djamena au Tchad par Rodrigue Ousmane danseur/chorégraphe en danse afro hip hop contemporaine. À travers ce mélange de genres, il développe un travail personnel et crée des pièces en solo ou avec d’autres danseurs.
Artiste très engagé, toutes ses créations s’appuient sur des faits de société et dénoncent tout ce que l’Homme est capable de faire en mal. Rodrigue Ousmane met en danse, en slam, en scène, ce qui lui semble essentiel pour faire évoluer son pays avec comme crédo “se faire entendre et ne pas attendre”.
Nag’Doro est la seule compagnie au Tchad à enseigner et diffuser la danse hip hop auprès des nouvelles générations et si son écriture est résolument contemporaine, il garde pour socle la danse traditionnelle tchadienne.
Avec sa compagnie, le chorégraphe organise au Tchad des battles “Talent hip hop” à l’Institut Français, où il met en compétition des futurs jeunes danseurs et slameurs du pays et il donne également à l’école Française du Tchad des cours aux petits comme aux grands.


Chorégraphie et interprétation : Rodrigue Ousmane
Regards extérieurs : Farid Berki et Dominique Hervieu
Chant et texte : Rodrigue Ousmane
Musique : Bruno Bassan
Lumières : Jean-Michel Dailloux


Le site de la compagnie est par ici : http://rodrigueousmane.wix.com/rodrigue-ousmane

Une photo de M Dina pour la compagnie.

 

 

Commentaires

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Centre Chorégraphique National de La Rochelle © 2017 All Rights Reserved

Mentions légales — Développpement : antichambre