Daense

Tel un ring de boxe, l’espace scénique, un carré de 6 par 6, sera investi par 3 danseurs, qui danseront s’en s’arrêter. À l’encontre de ma dernière pièce De bois et …, le propos de Dænse (titre provisoire) n’est pas dramaturgique : je veux que cette pièce rende hommage au corps, au mouvement de la chorégraphie, à la danse à proprement parler. De manière dense, et jusqu’à bout de souffle, pendant 30 minutes les danseurs ne s’arrêtent jamais de danser, reflétant ainsi l’homme face au désir et/ou à l’obligation de ne rien lâcher pour atteindre son but. Un effort physique qui représente l’effort de la vie, l’effort de celui qui se lève tous les matins pour aller travailler, l’effort de celui qui ne lâche rien pour atteindre son but.
Dans la continuité de mon travail précédent et de mes deux années de résidence territoriale dans le Cantal, je souhaite que Dænse (titre provisoire) soit une forme tout terrain. Une création très légère, techniquement parlant, pouvant se jouer en intérieur comme en extérieur, me permettant ainsi d’inverser le rapport scène-salle, en allant à la rencontre du public. Pouvant se jouer en salle des fêtes, dans une cours d’école, dans un parc ou sur une place, j’imagine avec Dænse (titre provisoire) un plateau simple en carré de 6 par 6, où le public pourrait se trouver tout autour.

Crédit photo: Bertrand Vacarisas

La compagnie Des pieds au mur est une compagnie de danse portée par le chorégraphe John Degois. Créateur attachant au parcours atypique, John est issu de la danse hip hop.
Curieux, passionné, ouvert, il développe une écriture sensible axée sur la transversalité artistique, où la danse se frotte au clown, au théâtre et au mime. Il crée en 2010 son premier spectacle J’ai tout compris mais faut qu’on m’explique puis Chamaillerie et Ma nuit américaine. Ces trois premières expériences l’amènent à collaborer à la mise en scène avec Sylvain Decure. Ensemble, en 2017, ils créent Tandem. Avec cette pièce, son écriture chorégraphique s’affirme de plus en plus, mettant au coeur du spectacle un schéma narratif, que l’on pourrait nommer filmographique. Entre 2016 et 2018, John Degois est en résidence territoriale dans le Cantal. Cette zone géographique très étendue l’amène à créer sur le terrain. En partenariat avec le conseil départemental, il développe différentes petites formes in situ comme les Impromptus ainsi que De bois et…, la dernière création de la compagnie faite pour l’espace public.

Chorégraphie et mise en scène : John Degois – Compagnie Des Pieds au Mur
Assistant à la mise en scène : Sylvain Décure
Interprètes : Judith Arazi, Robin Fabre, Antony Yung

Accueil en résidence : Rêvolution, Bordeaux.
Coproductions :  Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne, Maison de la Musique et de la Danse – Nanterre, Centre Chorégraphique National de La Rochelle, Théâtre de Suresnes (En attente), Théâtre L’Arsenal de Val de Reuil (En attente)

En résidence au CCN
du 19 au 23 octobre

sortie de résidence jeudi 22 octobre à 18h30
à la chapelle Fromentin

Dans le cadre de l’accueil studio,
la compagnie bénéficie d’une résidence et d’une coproduction.

entrée libre
information — réservation:
05 46 00 00 46