Intimiteiten

Inspiré du tableau Intimiteiten, du peintre hollandais Kenne Grégoire, le duo, Capucine Goust et Rafael Pardillo, aura pour point de départ une étreinte. Un geste intime et complice, comme une réponse à la confusion du monde actuel et au sentiment d’insécurité qui y règne. Un mouvement d’unité pour parler d’amour, d’harmonie, de chaleur, pour faire fondre l’égo, et retrouver des sensations propres à l’enfance. Un enlacement pour se reconnecter à notre humanité.

Dans un espace épuré, nous explorerons les différents registres de l’étreinte, en approfondissant le rapport de confiance des corps. Il s’agira d’ancrer la relation dans un rapport de sincérité. Nous travaillerons dans un état de conscience, à l’écoute de nos intériorités, de nos sensations, pour se rendre disponible et se livrer à l’autre. Nous nous offrirons la liberté de nous réapproprier le temps, celui du partage.
Une pierre repose dans l’espace, tout au long de cette étreinte elle prendra divers symboliques : une pierre qui nous relie, métaphore de notre relation au vivant, à la nature ; une pierre pour ériger une relation, une pierre symbole d’un chez soi, une pierre transportée comme on porte sa vie. Parfois lourde, parfois légère, elle se transforme au fil des situations. Pressée contre les corps ou déposée au sol, elle modifie notre rapport à l’espace. Une pierre pour sentir les vibrations de la roche, la densité des corps, les vibrations de l’âme. Nous inviterons le public à partager ce moment d’intimité, de complicité, en le sollicitant à un endroit de confiance et de bienveillance.
Comme c’est le cas pour une image, nous souhaitons suspendre le temps, laisser apparaitre la beauté d’un moment, le lyrisme d’une situation, la délicatesse d’un instant.
Capucine Goust & Rafael Pardillo

Capucine Goust
Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, elle rejoint Nasser Martin Gousset pour Peplum (2008), Comedy (2008), Pacifique (2010), En attendant Godard (2013), et l’assiste sur Le Visiteur (2013). Elle participe à la création d’Olivier Dubois, Révolution (2009) et à celle de Kader Attou, Symfonia Piesni Zalosnych (2010). Elle danse également pour Karine Saporta, Joëlle Bouvier, Christine Erbé, Amine Boussa, Thomas Bouvet, Philippe Lafeuille, et dans plusieurs opéras à l’Opéra de Lyon (Les sept péchés capitaux- mise en scène François Girard – chorégraphie Marie Chouinard) et à l’Opéra Garnier (Eliogabalo- mise en scène Thomas Jolly- chorégraphie Maud Le Pladec).
En 2011, elle rencontre le Kathakali lors de la création en Inde du duo Le livre de l’Amour mis en scène par Julien Touati. Elle danse ensuite dans Foudre (2012) de Dave St Pierre, et avec le L.A  Dance Project dans Heart and Arroes (2014) de Benjamin Millepied. Depuis 2012, elle danse pour Catherine Diverrès : Penthésilées (2013), Solides (2014), Blow the Bloody Doors Off (2016), Jour et Nuit (2019), Echo (2021). Elle retrouve aussi cette année Kader Attou pour la création Les autres (2021). Parallèlement à son parcours d’interprète, elle développe sa propre démarche chorégraphique à travers sa Compagnie, basée dans le Morbihan. Elle chorégraphie un premier solo, Tselem (2015), puis le trio Un homme à la mer (2018), ainsi que diverses formes plus performatives comme Portrait (solo pour la Galerie Dominique Fiat, Paris, 2015). Elle co-écrit actuellement le duo Intimiteiten avec Rafael Pardillo.

Rafael Pardillo
Après avoir travaillé à Madrid avec la chorégraphe espagnole Carmen Werner (Provisional Danza), il part en France pour suivre la formation du CNDC l’Esquisse d’Angers de 1992 à 1994. Il découvre le travail de Block & Steel, Bernardo Montet et Dominique Bagouet. Dès 1992, parallèlement à ses études, il commence à travailler avec la compagnie L’Esquisse Bouvier-Obadia, et jusqu’en 1998 il participera à toutes les créations du tandem. En 1999, il choisit de poursuivre sa collaboration avec Joëlle Bouvier. Parallèlement, il crée trois pièces en collaboration avec Emilio Urbina au sein de leur compagnie, Nod Dance Company. En 2005, il rejoint l’équipe de Catherine Diverrès et participe aux différentes créations. A partir de 2007, il est en Angleterre au sein de la compagnie DV8 Physical Theatre pour la création et les tournées du spectacle To be straight with you , jusqu’en décembre 2009. En 2011, il est invité à faire part du collectif The Plant Collective pour créer Double Take. En 2012, il rencontre la compagnie d’Olivier Dubois et participe à la pièce Tragédie. En 2017, Il se rend en Grèce pour travailler avec Ermira Goro et Hannes Langolf sur le Projet Dandelion.
Actuellement, il coécrit un duo avec la danseuse et chorégraphe Capucine Goust, parallèlement il continue à danser pour Catherine Diverrès et à collaborer avec Joëlle Bouvier dont il est aussi l’assistant.

Idée originale de Capucine Goust
Chorégraphie et interprétation : Capucine Goust & Rafael Pardillo
Création Lumière : Alban Rouge

Production M.C.A.
Coproductions (en cours) : Centre Chorégraphique National de La Rochelle – direction Kader Attou, Groupe de Recherches Polypoétiques (Mécénat)
Avec le soutien du Département du Morbihan

En résidence au CCN
du 31 mai au 4 juin

sortie de résidence jeudi 3 juin à 18h30
à la chapelle Fromentin

Dans le cadre de l’accueil studio,
la compagnie bénéficie d’une résidence et d’une coproduction.

entrée libre
information — réservation:
05 46 00 00 46