Cie WAO en résidence pour BRUT-E

Cie WAO / BRUT-E
Duo Contemporain

1er prix Les Synodales 2018
Best Duo in the category Newcomer at the Internationales Tanzfestival – Cologne 2018

En résidence du 10 au 21 septembre 2018

Sortie de résidence jeudi 20 septembre à 18h30
Entrée libre mais réservation conseillée au 05 46 00 00 46


« Notre danse parle de rencontre, d’échange, d’adaptation, de compréhension. Elle questionne nos places dans la société d’aujourd’hui, nos rapports aux autres. »
Angélique Verger & Maxim Campistron

Une femme seule, comme si elle l’avait toujours été, erre tel un poisson dans son bocal, n’ayant aucune conscience d’un monde extérieur.Tout lui est étranger passé cet espace vide. Sa vie est rythmée par les rebondissements de son imaginaire. Elle n’est aucunement prête à trouver quelqu’un dans son monde; qui plus est, celui qui troublera son éden. Surprise de se reconnaitre en un autre, elle en oublie peu à peu l’imaginaire qu’elle a créé de son soi. Cette pièce nous fait déambuler dans l’esprit de deux individus qui font une rencontre qu’on ne peut qualifier d’accidentelle.


La cie WAO
La compagnie a pour principal projet de réaliser des créations chorégraphiques accessibles à tous en gravitant autour des codes contemporains.
Elle s’investit aussi dans une démarche artistique plus large en proposant des ateliers pédagogiques et en s’engageant dans des partenariats interdisciplinaires.

Angélique Verger se forme à l’IFPRO pendant deux ans. Elle intègre le jeune ballet moderne de l’école et par la suite continue son étude du contemporain grâce auquel elle a pu enrichir sa danse grâce à ses stages à l’étranger notamment en Israël à l’école contemporaine de la Kibbutzet au Canada à l’école contemporaine de Montréal. Elle a de plus été stagiaire dans la compagnie de Claude Brumachon et Benjamin Lamarche. Pluridisciplinaire, elle est danseuse de claquettes et se produit dans différents spectacles de folklore. Aujourd’hui elle fait partie de la compagnie tzigane Romano Atmo et Remue Ménage.
Angélique crée, dans sa danse, un subtil mélange entre la grâce féminine et une spontanéité d’enfant.

Maxim Campistron commence sa formation de danseur à Bordeaux, et intègre la jeune compagnie Tilt Evo dans laquelle il travaille avec les chorégraphes Patrice Valéroet Alain Gruttadoria. Il poursuit son cursusà Paris à l’IFPRO, où il entre dans les jeunes ballets de l’école. Il se dirige ensuite vers le contemporain. Grâce à ses expériences à l’étranger, il affine sa danse, notamment en Israël dans l’école de la kibboutz et par ses rencontres chorégraphique comme LikaShevchenkoet Attila Csiki. C’est aussi dans ce cadre que PetiaIourtchenkol’engage dans sa troupe de danseur tzigane «Romano Atmo».. Il est à ce jour danseur de la compagnie tzigane de PetiaIourtchenko«Romano Atmo». Par une danse au plus proche du réel, Maxim nous livre un message instinctif et véritable, en s’éloignant d’un certain académisme.

Création des musiques : George Micheal Mizrany

Coproduction
Association Les Synodales, le Conseil départemental de l’Yonne, Le CCN de La Rochelle / Cie Accrorap

20 septembre 2018

Sortie de résidence à 18h30

au CCN Chapelle Fromentin

Entrée libre
réservation conseillée
au 05 46 00 00 46

Commentaires

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Centre Chorégraphique National de La Rochelle © 2018 All Rights Reserved

Mentions légales — Développpement : antichambre