Cie Chute Libre
Cie Chute Libre ©Stephane Tasse
Cie Chute Libre ©Stephane Tasse
Cie Chute Libre ©Stephane Tasse

La cie Chute Libre était en compagnonnage au CCN de La Rochelle depuis 2009. Elle est sortie du compagnonnage en 2014.

Cie Chute Libre – Pierre Bolo et Annabelle Loiseau

La cie Chute Libre existe depuis 2005.
Après un parcours initiatique dans les compagnies S’poart, Accrorap et Malka, Pierre Bolo et Annabelle Loiseau prennent un nouveau chemin et développent une identité sur la région nantaise. Pierre Bolo affine chorégraphies et interprétations pour témoigner de l’identité de la compagnie et développer sa démarche artistique. Annabelle Loiseau fait évoluer son expérience de danseuse interprète vers un univers artistique où son regard prend de l’importance. Pierre Bolo définit sa danse par une écriture qu’il emmène loin dans ses émotions, une gestuelle puisée dans ses sources d’origine. Il joue du décor et des objets comme révélateurs.

Mais tout part de la musique ; un beat hip hop, une violon qui virevolte, une chanson de Tom Waits, un Agnus Dei, la bande originale d’un film, une série de paroles, un instrument d’ailleurs… Et là, le corps est un instrument qui se pose sur la musique comme la voix glisse et se heurte aux rythmes du rap. La danse devient le flow, elle suit la calligraphie du graffeur. Jeux de rythmes et de syncopes, la danse fusionne et se détache, les corps se caressent et se bousculent. Créations chorégraphiques et exercices de styles, essais vidéos, graffiti, freestyles, battles, la compagnie affirme un caractère rythmé par la culture hip hop et la rencontre de la danse contemporaine, du théâtre, du cinéma (courts métrages) et des arts du cirque.

Par ailleurs Pierre Bolo est interprète dans les pièces Anokha, Les corps étrangers et Petites histoires.com de Kader Attou. Annabelle Loiseau danse également dans Anokha.


La cie Chute Libre en créations

Madmen, création 2013
Dans le noir de la scène…un projecteur s’allume comme un levé de soleil. Une silhouette s’installe en contrejour, deux, puis trois. Apparaissent alors trois hommes en costume cravate qui se déplacent solennellement comme dans un “funeral” jazz où la tristesse des vivants se danse. Mais ici, personne n’est mort, le hip hop non plus, au contraire il chauffe les postures et les attitudes des trois danseurs.
De la mélancolie du blues jusqu’à l’énergie positive du manifeste hip hop, en passant par un univers de studio de cinéma, Pierre Bolo propose un trio brûlant d’une sorte de spleen et d’idéal.
Madmen a reçu fin novembre 2013, le prix spécial de la Villette lors de la 5ème édition du concours (re)connaissance (www.reconnaissance-danse.fr).

Encore, création 2011
Dans ce premier duo de la compagnie – extrait du triptyque intitulé Duo(s) qui présentait aussi David et Goliath et Salem – Pierre Bolo et Annabelle Loiseau proposent une pièce intimiste où le hip hop est à fleur de peau. Entre une armoire, un lit et un tas de chaussures, les tourments et l’euphorie révèlent une gestuelle brute et souple à la fois. Le couple s’entrechoque, s’entremêle, bondit sur le lit et fond sous la couette.

La cuisine de Pan, création 2010
La poésie de Pierre Bolo est image, fulgurance, rythme, bouillonnement. Sa danse aussi. Avec La cuisine de pan, il clôt un cycle de quatre créations autour de l’intérieur et de l’intériorité, usant ici d’une piquante métaphore. Quatre danseurs hip hop et deux circassiens pointent tout ce qui peut survenir, du sol au plafond, dans le frigo, de la porte battante jusqu’à la table mobile, sans autre loi que celle de se laisser porter par le flux libre et spontané de leurs corps, de leurs humeurs. Pierre Bolo pirate le cadre du quotidien avec un appétit de vivre, burlesque, auto-dérisoire, poétique, haut en couleurs et saveurs.

Chat Noir, Chat Blues, création 2009
Sur les toits du monde urbain, Chat Noir, Chat Blues invite à prendre du recul et à se mélanger à la foule, à observer et à vivre les violences et les sourires qui nous entourent.
Chat noir, chat blues présente l’univers décalé de Marvin, un personnage insaisissable, voyageur sans bagage qui titube, se perche, survole et tombe au sol. L’esprit blues du Nighthawk at the diner de Tom Waits remixé hip hop.

Génésis, création 2008
Dans Génésis, univers “nature”, loin de l’ère numérique et de la consommation d’objets, Pierre Bolo nous transporte dans une étendue sauvage : un jardin ! La chorégraphie explore, dans cette pièce de contrastes, aérienne et intense, de figures fixes et fuyantes, un chemin croisé entre animalité et musicalité. Elle entraîne le spectateur dans un univers simple, habité par une danse dynamique qui, sans un mot, nous livre une énergie hip hop hors cadre, à la fois brute et poétique capable, l’espace d’un instant, de libérer le corps animal.

Living Room Orchestra, création 2006
Le salon du Living Room Orchestra ne s’installe jamais vraiment, sinon pour reprendre son souffle. Les corps sont des instruments de musique et leur chef d’orchestre les guide vers des humeurs mobiles de rêveries et de mélancolie.


La cie Chute Libre en 2011 à propos du compagnonnage

« Si l’on regarde dans le dictionnaire, le mot compagnonnage mentionne une histoire de partage, d’organisation de gens dans un même métier… en botanique on parle de « culture associé ».
Le compagnonnage est pour moi une suite dans mon parcours, celui que j’ai eu et continu à avoir avec Kader Attou. Tout en ayant eu parallèlement une démarche personnelle, j’ai dansé, échangé, proposé et créé avec lui depuis une dizaine d’années.
Il y a d’autres partenaires propres à notre compagnie, mais la relation avec le CCN est différente due à mon histoire avec Accrorap.
Aujourd’hui mon travail s’affine et ce soutien possible offre une nouvelle perspective à mes projets artistiques : « comme un artiste ou une compagnie peuvent être accompagnés par un théâtre… ».
Dans les faits, ce compagnonnage a permis, pour notre dernière création
La Cuisine de Pan, une résidence en studio à La Rochelle et dans la Chapelle Fromentin.
La Cuisine de Pan, coproduite par le CCN, sera créée à Poitiers et c’est là que les challenges vont apparaitre au moment où l’on va chercher à la diffuser plus largement.
Nous venons de fêter notre 5ème anniversaire et Chute Libre propose, malgré les difficultés, quatre créations d’un premier cycle avec une belle visibilité en France comme à l’étranger.
J’espère que ce compagnonnage sera le tremplin pour renforcer et asseoir la compagnie et pour me lancer dans un deuxième cycle de création. »

Pierre Bolo


Dernière création en tournée :

Drafters, Les courants d’air
Création le 17 octobre 2013 au CCN de La Rochelle

Drafters, Les Courants d’air, est une création tout terrain en terme de lieu et de perception, avec le questionnement de la singularité de la danse hip hop en filigrane…
“Draft” : vient de l’anglais “draugh” qui signifie courant d’air.
Le “draft” est aussi un jet, et plus qu’un brouillon, il est une esquisse. L’esquisse est l’œuvre dans laquelle les peintres se livrent à tout le jeu de leur imagination pour marquer leurs intentions, l’ordre et le caractère.
“Drafters”, comme un crew, comme une personnification de ceux qui soufflent l’esquisse du mouvement, d’une composition, d’un univers.
« La danse comme la fougue, l’authenticité et la franchise du premier jet.
Dans une interprétation sensible réinventée, aux racines du hip hop et au-delà de ses mutations, pour en préserver le feu sacré.
À l’unisson, les danseurs l’attisent par leur souffle impétueux. Le tourbillon cède sa place au calme pour mieux revenir en bourrasque. À une époque où les réalités et les informations se télescopent et font tourner les têtes, les énergies des danseurs incarnent ces contrastes. Silhouettes présentes et évanescentes s’épousent et se détachent. Justes représentants d’une génération mobile. L’instinct trace avec hardiesse le geste, là où seule la danse peut atteindre une vérité que les mots ne sauraient cerner. »

In le site du CCN de Roubaix

 

« Les courants d’air sont pour moi comme la danse, des flows paradoxalement éphémères et éternels. Ils peuvent être incarnés par les corps en mouvement qui créent, suggèrent, ou sont marqueurs de dynamiques turbulentes. Ils sont l’esquisse, les lignes, ils sont le souffle, ils sont âmes. L’âme du mouvement, l’âme de la peinture, l’âme des gens.»

Pierre Bolo


Mise en scène et chorégraphie : Pierre Bolo
Chorégraphe associée : Annabelle Loiseau
Danseurs interprètes : Hichem Serir Abdallah, Pierre Bolo, Jérémi Coin, Annabelle Loiseau, Nicolas Majou, Salem Mouhajir, Alex Rotha Tuy
Création lumière : Nicolas Tallec
Régie lumière : Mickaël Leroux
Musique : Yvan Talbot
Costumes : Annabelle Loiseau et Richard Cousseau
Diffusion : V.I.A. (Virus d’Intérêt Artistique) – www.via-production.com

Production : Cie Chute Libre

Coproduction et soutien : le Ministère de la culture et de la communication – DRAC Pays-de-la-Loire, le Conseil régional des Pays de la Loire, le Conseil général de Loire-Atlantique, la SPEDIDAM, la Ville de Nantes, La Fabrique Dervallières, le Parc de la Villette, le CCN de La Rochelle, le CCN de Roubaix Nord-Pas-de-Calais, le CCN de Créteil et du Val-de-Marne / cie Käfig, le CNDC Châteauvallon, Musique et Danse en Loire-Atlantique, le Centre culturel de Segré, Anjou Bleu – Pays Segréen Villages en Scène, Trente Production et le Champilambart, Espace culturel de la Ville de Vallet

www.compagniechutelibre.com

 

Commentaires

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Centre Chorégraphique National de La Rochelle © 2017 All Rights Reserved

Mentions légales — Développpement : antichambre